Le moral des notaires en berne


Rien ne va plus chez les notaires ! Alors que le marché de l'immobilier stagne depuis plusieurs mois consécutifs, et peine à redresser la barre et retrouver une dynamique qui fait cruellement défaut à l'activité économique du pays, la morosité ambiante semble en effet s'installer dans les étude de notaire, plus pessimistes que jamais quant aux prévisions de 2014, mais aussi quant à l'avenir de la profession. Explications.

Ventes d'immobilier en berne chez les notaires

Des résultats en baisse de 30 à 35 % pour 2013, et une situation des plus inquiétantes pour 2014 : les notaires, réunis du 2 au 4 décembre au Palais des Congrès à l'occasion de leur Assemblée de liaison annuelle, ne peuvent que constater l'étendue des dégâts.

En cause, le marché immobilier, toujours lui, dont l'immobilisme pèse lourdement sur les épaules des notaires français. Il est vrai qu'avec 50 % de leur activité liée aux transactions immobilières, comme le souligne le Président du Conseil supérieur du notariat (CSN), Jean Tarrade, les conséquences de la crise sont particulièrement difficiles à supporter pour les 4 556 études de notaire.

Si, pour l'instant, cette chute du chiffre d'affaires et des résultats n'a généré aucun licenciements parmi les 48 000 salariés que compte l'univers notarial, en sera-t-il de même encore longtemps ? Les professionnels de ce secteur doivent en effet faire face à une incertitude de plus en plus pregnante pour les mois à venir.

Le marché immobilier tourne au ralenti

Incertitude d'ailleurs partagée avec les acquéreurs potentiels, qui s'interrogent sur la pertinence d'une vente immobilière à l'heure actuelle, comme l'indique M. Tarrade « les clients nous demandent si c'est le moment de vendre ». Résultat : la réflexion et l'hésitation sont de rigueur, et retardent du même coup d'éventuelles transactions, avec pour conséquence directe la baisse de l'activité des notaires.

Autant dire que la situation semble effectivement délicate à gérer pour les notaires. D'autant plus que l'incertitude pourrait durer, au regard par exemple du rejet par les sénateurs la semaine dernière d'un abattement exceptionnel de 25 % sur les plus-values des terrains bâtis. Autant dire que la reprise de la croissance n'est pas forcément pour demain. Quant à l'augmentation des frais de mutation en 2014, la mesure pourrait, elle aussi, jouer un rôle en défaveur des notaires, bloquant un peu plus l'investissement.

Par ailleurs, le flou qui règne autour de la loi Duflot ne contribue pas non plus à inciter à l'achat pour le moment. La boucle est bouclée, à l'image de la situation...

Vous serez aussi intéressé par :

18/03/2016 : Défiscalisation: les meilleurs plans pour réduire vos impôts.:
Défiscalisation: les meilleurs plans pour réduire vos impôts.
Lire La suite

26/03/2015 : Plafonnement des frais : les agences immobilières ne jouent pas le jeu:
Les agences immobilières ne respectent pas le plafonnement des frais, c'est ce que révèle une enquête de l'association de consommateurs CLCV. Mais les enquêteurs vont plus loin, en dénonçant le fait que certains agents pourraient en profiter pour augmenter leurs tarifs.
Lire La suite

25/03/2015 : Loi Pinel : une défiscalisation bien perçue par les ménages:
Un sondage montre que les investisseurs immobiliers ont une bonne opinion et une bonne connaissance de la loi Pinel
Lire La suite

24/03/2015 : Encadrement des loyers à Paris : et alors ?:
C'est officiel, les loyers seront encadrés à Paris. Toutefois cette limite ne doit pas dérouter les investisseurs immobiliers.
Lire La suite

19/03/2015 : Prêt immobilier : la Caisse d'Épargne a le vent en poupe:
En janvier 2015, les banques ont prêté 11,5 milliards d'euros pour l'immobilier, incluant 376 millions d'euros de la Caisse Épargne, qui enregistre un bond de 25 % de sa production en 1 an.
Lire La suite

Consultez toutes nos news :

Bilan patrimonial loi Pinel

Simulation gratuite loi Pinel :

Faites une estimation de votre investissement possible en loi Pinel.

Obtenez un résultat chiffré en ligne en quelques secondes ! 

 

Simulation Gratuite Loi Duflot

Résultat instantané !

Appelez-nous !

Pour une étude personnalisée,
pour en savoir plus sur la Loi Pinel, contactez-nous par téléphone
 


 

 01 84 17 84 40
prix d'un appel local